Nouvelles recettes

Les différentes habitudes alimentaires des présidents Obama et Trump

Les différentes habitudes alimentaires des présidents Obama et Trump


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

En janvier. Les huit dernières années sous le président Barack Obama ont parfois été difficiles, mais que vous l'aimiez ou que vous souteniez son successeur ou non, son mandat est enfin terminé et l'ère du président Trump a officiellement commencé.

Cliquez ici pour le diaporama sur les différentes habitudes alimentaires des présidents Obama et Trump

Idéologiquement, ces deux présidents ne pourraient pas être plus différents, mais leurs dissemblances ne s'arrêtent pas à leurs convictions politiques - ils se répercutent sur leurs préférences alimentaires. Grâce à la Loi sur les soins abordables, la Loi sur les enfants sans faim et le jardin de la Maison Blanche, Obama et l'ancienne Première Dame Michelle ont encouragé les Américains à faire plus attention à leur alimentation. Obama mange une variété de légumes du jardin de la Maison Blanche (ou, eh bien, il en avait l'habitude), ainsi que des fruits, des noix, du saumon et juste un cheeseburger occasionnel. Selon son dernier examen physique, Obama mesure 6 pieds, pèse 175 livres et est en excellente santé globale.

Le régime de Trump, cependant, reflète davantage la façon dont le grand public américain mange. Il a fièrement exprimé son amour pour la restauration rapide, en particulier McDonald's, KFC et Wendy's, car il proclame que ces aliments sont garantis sans aucun contaminant. (Il a été remarquablement silencieux à propos de Chipotle.) Trump a également une étrange obsession pour les calories et les glucides. Il est connu pour gratter et manger le fromage et d'autres garnitures de sa pizza et ignorer la pâte (comme il est très peu new-yorkais), et il boit beaucoup de Coca light. Une lettre de son médecin personnel montre que Trump est à la limite de l'embonpoint et de l'obésité, mais, malgré cela, son médecin a déclaré « qu'il serait la personne la plus saine jamais élue présidente ».

Voici les habitudes alimentaires des présidents Obama et Trump, comparées.


Repas à la Maison Blanche sous Trump Vs. Obama montre deux goûts radicalement différents

Des différences de ton général et de comportement à leurs politiques politiques préférées, Donald Trump et Barack Obama sont deux présidents radicalement différents. À bien des égards, ces différences sont totalement apparentes à l'œil nu. Mais d'autres ventilations, comme les repas à la Maison Blanche pour Trump contre Obama, offrent une analyse plus subtile de la différence réelle entre les deux hommes.

Selon un rapport de décembre 2018 de Le New York Times, la Maison Blanche a subi des changements importants dans la sphère culinaire sous le mandat de Trump – et à plus d'un titre. Pour commencer, il n'y a que les préférences alimentaires signalées du président lui-même : alors qu'Obama aimait manger au restaurant, Trump dîne apparemment rarement dans les établissements publics de Washington.

Au lieu de cela, Trump préfère manger à la Maison Blanche, Le New York Times d'autres notes, et ses préférences en matière de repas ne pourraient pas être plus éloignées de celles d'Obama. Alors que la cuisine de la Maison Blanche a préparé des choux de Bruxelles et de la shakshuka (un plat marocain à base d'œufs) sous l'œil d'Obama, selon le média, elle prépare désormais du pain de viande et de la crème glacée pour le président actuel.

Les papilles gustatives de Trump ont attiré l'attention à maintes reprises depuis qu'il a été élu président. Il a notamment mangé un steak trop cuit avec du ketchup pour son premier repas en tant que président, selon Le Washington Post, et a été ouvert sur son penchant pour la restauration rapide dans le passé.

En effet, un novembre 2017 Politique Le rapport a détaillé l'amour de Trump pour un quart de livre avec du fromage de McDonald's - en particulier, sans cornichons ni ketchup supplémentaire. Il a tellement aimé le repas, a rapporté la publication, qu'il a parfois envoyé un assistant pour aller le chercher, car la cuisine de la Maison Blanche ne pouvait pas le préparer tout à fait comme il le voulait. Alors qu'Obama a un amour documenté pour les cheeseburgers et les repas occasionnels de restauration rapide, il a maintenu dans des interviews que son plat préféré était le brocoli.

Il n'est pas tout à fait clair si les goûts de Trump ont changé depuis son entrée en fonction. Un rapport de Bloomberg de mars 2018 a affirmé que POTUS avait radicalement modifié son régime alimentaire après son examen physique présidentiel en janvier 2018. Une chose est claire, cependant: Trump occupe toujours une place particulière dans son cœur pour la restauration rapide, puisqu'il a demandé un dîner-banc complet. lorsque la Maison Blanche a accueilli l'équipe de football de Clemson en janvier 2019, pour célébrer sa victoire au championnat de la NCAA.

Plus précisément, par Le new yorker, le buffet du banquet comprenait des repas de McDonald's, Wendy's, Burger King et plus encore. Les photos des jeunes athlètes empilant leurs assiettes avec de la restauration rapide à la Maison Blanche sont rapidement devenues virales. Trump tweeterait plus tard qu'il avait payé lui-même le dîner, en raison de la fermeture du gouvernement à l'époque.

Cependant, la comparaison entre les préférences alimentaires de Trump et d'Obama ne concerne pas seulement ce qu'ils choisissent personnellement de manger et d'offrir aux invités de la Maison Blanche. Cela a également à voir avec la façon dont les administrations utilisent la nourriture pour unifier les communautés et combler le fossé avec d'autres cultures. Le New York Times rapporte que si la Maison Blanche d'Obama mettait souvent en vedette des chefs locaux, l'administration Trump ne donne plus la priorité à cet effort.

Victor Albisu, un chef local propriétaire des restaurants Poca Madre et Taco Bamba et qui cuisinait à la Maison Blanche pour Obama et George W. Bush, a déclaré à Le New York Times en 2018, « Je n'ai cuisiné pour personne dans l'administration [Trump]. C'est une période de polarisation pour les gens, et une table pleine de nourriture et de boissons est l'endroit idéal pour mettre de côté ces différences. Je pense que cela a été une perte nette pour tout le monde.

Le nouveau style culinaire sous Trump a même commencé à se répandre dans les programmes de repas scolaires à travers le pays. Selon Le Washington Post, le département américain de l'Agriculture a annoncé son intention de déployer des menus de repas scolaires contenant plus de sel et moins de grains entiers en décembre 2018.

Le secrétaire Sonny Perdue a déclaré à propos du changement proposé à Le Washington Post, "Si les enfants ne mangent pas ce qui leur est servi, ils n'en profitent pas et la nourriture est gaspillée."

Puis, en janvier 2020, le département américain de l'Agriculture a proposé une autre série de règles, qui permettraient aux écoles de réduire la quantité requise de légumes et de fruits pour les déjeuners et les petits déjeuners, et d'étendre simultanément leur droit de vendre des pizzas, des hamburgers et des frites aux étudiants. au lieu. Par Le Washington Post, ces nouvelles propositions permettraient également d'autres changements, notamment en permettant aux écoles d'offrir une pomme de terre comme légume obligatoire chaque jour. Ces changements de règles proposés ont été soumis au Federal Register le 23 janvier et seront ouverts aux commentaires du public pendant 60 jours.

Quelle que soit la personne qui occupe actuellement le poste le plus élevé à la Maison Blanche, les chefs présidentiels ont déclaré dans le passé que le travail était généralement assez varié. Bill Yosses, restaurateur et ancien chef pâtissier à la Maison Blanche de 2006 à 2014, a déclaré au Huffington Post : « C'est comme être un chef d'hôtel, un chef privé et un chef de restaurant tout en un. »

Il a expliqué: "Vous préparez le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner pour une famille privée. Vous pourriez préparer un menu dégustation gastronomique avec 5 à 6 plats, ou vous pourriez avoir tellement de monde que c'est comme être un chef de banquet dans un hôtel.

Bien que Yosses n'ait pas cuisiné pour Trump, il a partagé quelques informations privilégiées sur ce que les Obama aimaient manger pour satisfaire les envies de sucré pendant leur séjour à la Maison Blanche. « Les Obama adoraient les tartes de toutes sortes », a-t-il déclaré au Huffington Post. "Tarte aux fruits en été, tarte à la crème à la banane, tarte à la crème Boston, c'est ce qu'ils ont adoré."


Repas à la Maison Blanche sous Trump Vs. Obama montre deux goûts radicalement différents

Des différences de ton général et de comportement à leurs politiques politiques préférées, Donald Trump et Barack Obama sont deux présidents radicalement différents. À bien des égards, ces différences sont totalement apparentes à l'œil nu. Mais d'autres ventilations, comme les repas à la Maison Blanche pour Trump contre Obama, offrent une analyse plus subtile de la différence réelle entre les deux hommes.

Selon un rapport de décembre 2018 de Le New York Times, la Maison Blanche a subi des changements importants dans la sphère culinaire sous le mandat de Trump – et à plus d'un titre. Pour commencer, il n'y a que les préférences alimentaires signalées du président lui-même : alors qu'Obama aimait manger au restaurant, Trump dîne apparemment rarement dans les établissements publics de Washington.

Au lieu de cela, Trump préfère manger à la Maison Blanche, Le New York Times d'autres notes, et ses préférences en matière de repas ne pourraient pas être plus éloignées de celles d'Obama. Alors que la cuisine de la Maison Blanche préparait des choux de Bruxelles et de la shakshuka (un plat marocain à base d'œufs) sous l'œil d'Obama, selon le média, elle prépare désormais du pain de viande et de la crème glacée pour le président actuel.

Les papilles gustatives de Trump ont attiré l'attention à maintes reprises depuis qu'il a été élu président. Il a notamment mangé un steak trop cuit avec du ketchup pour son premier repas en tant que président, selon Le Washington Post, et a été ouvert sur son penchant pour la restauration rapide dans le passé.

En effet, un novembre 2017 Politique Le rapport a détaillé l'amour de Trump pour un quart de livre avec du fromage de McDonald's - en particulier, sans cornichons ni ketchup supplémentaire. Il a tellement aimé le repas, a rapporté la publication, qu'il a parfois envoyé un assistant pour aller le chercher, car la cuisine de la Maison Blanche ne pouvait pas le préparer tout à fait comme il le voulait. Alors qu'Obama a un amour documenté pour les cheeseburgers et les repas occasionnels de restauration rapide, il a maintenu dans des interviews que son plat préféré était le brocoli.

Il n'est pas tout à fait clair si les goûts de Trump ont changé depuis son entrée en fonction. Un rapport de Bloomberg de mars 2018 a affirmé que POTUS avait radicalement modifié son alimentation après son examen physique présidentiel en janvier 2018. Une chose est claire, cependant: Trump occupe toujours une place particulière dans son cœur pour la restauration rapide, puisqu'il a demandé un dîner-banc complet. lorsque la Maison Blanche a accueilli l'équipe de football de Clemson en janvier 2019, pour célébrer sa victoire au championnat de la NCAA.

Plus précisément, par Le new yorker, le buffet du banquet comprenait des repas de McDonald's, Wendy's, Burger King et plus encore. Les photos des jeunes athlètes empilant leurs assiettes avec de la restauration rapide à la Maison Blanche sont rapidement devenues virales. Trump tweeterait plus tard qu'il avait payé lui-même le dîner, en raison de la fermeture du gouvernement à l'époque.

Cependant, la comparaison entre les préférences alimentaires de Trump et d'Obama ne concerne pas seulement ce qu'ils choisissent personnellement de manger et d'offrir aux invités de la Maison Blanche. Cela a également à voir avec la façon dont les administrations utilisent la nourriture pour unifier les communautés et combler le fossé avec d'autres cultures. Le New York Times rapporte que si la Maison Blanche d'Obama mettait souvent en vedette des chefs locaux, l'administration Trump ne donne plus la priorité à cet effort.

Victor Albisu, un chef local propriétaire des restaurants Poca Madre et Taco Bamba et qui cuisinait à la Maison Blanche pour Obama et George W. Bush, a déclaré à Le New York Times en 2018, « Je n'ai cuisiné pour personne dans l'administration [Trump]. C'est une période de polarisation pour les gens, et une table pleine de nourriture et de boissons est l'endroit idéal pour mettre de côté ces différences. Je pense que cela a été une perte nette pour tout le monde.

Le nouveau style culinaire sous Trump a même commencé à se répandre dans les programmes de repas scolaires à travers le pays. Selon Le Washington Post, le département américain de l'Agriculture a annoncé son intention de déployer des menus de repas scolaires contenant plus de sel et moins de grains entiers en décembre 2018.

Le secrétaire Sonny Perdue a déclaré à propos du changement proposé à Le Washington Post, "Si les enfants ne mangent pas ce qui leur est servi, ils n'en profitent pas et la nourriture est gaspillée."

Puis, en janvier 2020, le département américain de l'Agriculture a proposé une autre série de règles, qui permettraient aux écoles de réduire la quantité requise de légumes et de fruits pour les déjeuners et les petits déjeuners, et d'étendre simultanément leur droit de vendre des pizzas, des hamburgers et des frites aux étudiants. au lieu. Par Le Washington Post, ces nouvelles propositions permettraient également d'autres changements, notamment en permettant aux écoles d'offrir une pomme de terre comme légume obligatoire chaque jour. Ces modifications de règles proposées ont été soumises au Federal Register le 23 janvier et seront ouvertes aux commentaires du public pendant 60 jours.

Quelle que soit la personne qui occupe actuellement le poste le plus élevé à la Maison Blanche, les chefs présidentiels ont déclaré dans le passé que le travail était généralement assez varié. Bill Yosses, restaurateur et ancien chef pâtissier à la Maison Blanche de 2006 à 2014, a déclaré au Huffington Post : « C'est comme être un chef d'hôtel, un chef privé et un chef de restaurant tout en un. »

Il a expliqué: "Vous préparez le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner pour une famille privée. Vous pourriez préparer un menu dégustation gastronomique avec 5 à 6 plats, ou vous pourriez avoir tellement de monde que c'est comme être un chef de banquet dans un hôtel.

Bien que Yosses n'ait pas cuisiné pour Trump, il a partagé quelques informations privilégiées sur ce que les Obama aimaient manger pour satisfaire les envies de sucré pendant leur séjour à la Maison Blanche. « Les Obama adoraient les tartes de toutes sortes », a-t-il déclaré au Huffington Post. "Tarte aux fruits en été, tarte à la crème à la banane, tarte à la crème Boston, c'est ce qu'ils ont adoré."


Repas à la Maison Blanche sous Trump Vs. Obama montre deux goûts radicalement différents

Des différences dans leur ton général et leur comportement à leurs politiques politiques préférées, Donald Trump et Barack Obama sont deux présidents radicalement différents. À bien des égards, ces différences sont totalement apparentes à l'œil nu. Mais d'autres ventilations, comme les repas à la Maison Blanche pour Trump contre Obama, offrent une analyse plus subtile de la différence réelle entre les deux hommes.

Selon un rapport de décembre 2018 de Le New York Times, la Maison Blanche a subi des changements importants dans la sphère culinaire sous le mandat de Trump – et à plus d'un titre. Pour commencer, il n'y a que les préférences alimentaires signalées du président lui-même : alors qu'Obama aimait manger au restaurant, Trump dîne apparemment rarement dans les établissements publics de Washington.

Au lieu de cela, Trump préfère manger à la Maison Blanche, Le New York Times d'autres notes, et ses préférences en matière de repas ne pourraient pas être plus éloignées de celles d'Obama. Alors que la cuisine de la Maison Blanche a préparé des choux de Bruxelles et de la shakshuka (un plat marocain à base d'œufs) sous l'œil d'Obama, selon le média, elle prépare désormais du pain de viande et de la crème glacée pour le président actuel.

Les papilles gustatives de Trump ont attiré l'attention à maintes reprises depuis qu'il a été élu président. Il a notamment mangé un steak trop cuit avec du ketchup pour son premier repas en tant que président, selon Le Washington Post, et a été ouvert sur son penchant pour la restauration rapide dans le passé.

En effet, un novembre 2017 Politique Le rapport a détaillé l'amour de Trump pour un quart de livre avec du fromage de McDonald's - en particulier, sans cornichons ni ketchup supplémentaire. Il a tellement aimé le repas, a rapporté la publication, qu'il a parfois envoyé un assistant pour aller le chercher, car la cuisine de la Maison Blanche ne pouvait pas le préparer tout à fait comme il le voulait. Alors qu'Obama a un amour documenté pour les cheeseburgers et les repas occasionnels de restauration rapide, il a maintenu dans des interviews que son plat préféré était le brocoli.

Il n'est pas tout à fait clair si les goûts de Trump ont changé depuis son entrée en fonction. Un rapport de Bloomberg de mars 2018 a affirmé que POTUS avait radicalement modifié son alimentation après son examen physique présidentiel en janvier 2018. Une chose est claire, cependant: Trump occupe toujours une place particulière dans son cœur pour la restauration rapide, puisqu'il a demandé un dîner-banc complet. lorsque la Maison Blanche a accueilli l'équipe de football de Clemson en janvier 2019, pour célébrer sa victoire au championnat de la NCAA.

Plus précisément, par Le new yorker, le buffet du banquet comprenait des repas de McDonald's, Wendy's, Burger King et plus encore. Les photos des jeunes athlètes empilant leurs assiettes avec de la restauration rapide à la Maison Blanche sont rapidement devenues virales. Trump tweeterait plus tard qu'il avait payé lui-même le dîner, en raison de la fermeture du gouvernement à l'époque.

Cependant, la comparaison entre les préférences alimentaires de Trump et d'Obama ne concerne pas seulement ce qu'ils choisissent personnellement de manger et d'offrir aux invités de la Maison Blanche. Cela a également à voir avec la façon dont les administrations utilisent la nourriture pour unifier les communautés et combler le fossé avec d'autres cultures. Le New York Times rapporte que si la Maison Blanche d'Obama mettait souvent en vedette des chefs locaux, l'administration Trump ne donne plus la priorité à cet effort.

Victor Albisu, un chef local propriétaire des restaurants Poca Madre et Taco Bamba et qui cuisinait à la Maison Blanche pour Obama et George W. Bush, a déclaré à Le New York Times en 2018, « Je n'ai cuisiné pour personne dans l'administration [Trump]. C'est une période de polarisation pour les gens, et une table pleine de nourriture et de boissons est l'endroit idéal pour mettre de côté ces différences. Je pense que cela a été une perte nette pour tout le monde.

Le nouveau style culinaire sous Trump a même commencé à se répandre dans les programmes de repas scolaires à travers le pays. Selon Le Washington Post, le département américain de l'Agriculture a annoncé son intention de déployer des menus de repas scolaires contenant plus de sel et moins de grains entiers en décembre 2018.

Le secrétaire Sonny Perdue a déclaré à propos du changement proposé à Le Washington Post, "Si les enfants ne mangent pas ce qui leur est servi, ils n'en profitent pas et la nourriture est gaspillée."

Puis, en janvier 2020, le département américain de l'Agriculture a proposé une autre série de règles, qui permettraient aux écoles de réduire la quantité requise de légumes et de fruits pour les déjeuners et les petits déjeuners, et d'étendre simultanément leur droit de vendre des pizzas, des hamburgers et des frites aux étudiants. au lieu. Par Le Washington Post, ces nouvelles propositions permettraient également d'autres changements, notamment en permettant aux écoles d'offrir une pomme de terre comme légume obligatoire chaque jour. Ces changements de règles proposés ont été soumis au Federal Register le 23 janvier et seront ouverts aux commentaires du public pendant 60 jours.

Quelle que soit la personne qui occupe actuellement le poste le plus élevé à la Maison Blanche, les chefs présidentiels ont déclaré dans le passé que le travail était généralement assez varié. Bill Yosses, restaurateur et ancien chef pâtissier à la Maison Blanche de 2006 à 2014, a déclaré au Huffington Post : « C'est comme être un chef d'hôtel, un chef privé et un chef de restaurant tout en un. »

Il a expliqué: "Vous préparez le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner pour une famille privée. Vous pourriez préparer un menu dégustation gastronomique avec 5 à 6 plats, ou vous pourriez avoir tellement de monde que c'est comme être un chef de banquet dans un hôtel.

Bien que Yosses n'ait pas cuisiné pour Trump, il a partagé quelques informations privilégiées sur ce que les Obama aimaient manger pour satisfaire les envies de sucré pendant leur séjour à la Maison Blanche. « Les Obama adoraient les tartes de toutes sortes », a-t-il déclaré au Huffington Post. "Tarte aux fruits en été, tarte à la crème à la banane, tarte à la crème Boston, c'est ce qu'ils ont adoré."


Repas à la Maison Blanche sous Trump Vs. Obama montre deux goûts radicalement différents

Des différences dans leur ton général et leur comportement à leurs politiques politiques préférées, Donald Trump et Barack Obama sont deux présidents radicalement différents. À bien des égards, ces différences sont totalement apparentes à l'œil nu. Mais d'autres ventilations, comme les repas à la Maison Blanche pour Trump contre Obama, offrent une analyse plus subtile de la différence réelle entre les deux hommes.

Selon un rapport de décembre 2018 de Le New York Times, la Maison Blanche a subi des changements importants dans la sphère culinaire sous le mandat de Trump – et à plus d'un titre. Pour commencer, il n'y a que les préférences alimentaires signalées du président lui-même : alors qu'Obama aimait manger au restaurant, Trump dîne apparemment rarement dans les établissements publics de Washington.

Au lieu de cela, Trump préfère manger à la Maison Blanche, Le New York Times d'autres notes, et ses préférences en matière de repas ne pourraient pas être plus éloignées de celles d'Obama. Alors que la cuisine de la Maison Blanche préparait des choux de Bruxelles et de la shakshuka (un plat marocain à base d'œufs) sous l'œil d'Obama, selon le média, elle prépare désormais du pain de viande et de la crème glacée pour le président actuel.

Les papilles gustatives de Trump ont attiré l'attention à maintes reprises depuis qu'il a été élu président. Il a notamment mangé un steak trop cuit avec du ketchup pour son premier repas en tant que président, selon Le Washington Post, et a été ouvert sur son penchant pour la restauration rapide dans le passé.

En effet, un novembre 2017 Politique Le rapport a détaillé l'amour de Trump pour un quart de livre avec du fromage de McDonald's - en particulier, sans cornichons ni ketchup supplémentaire. Il a tellement aimé le repas, a rapporté la publication, qu'il a parfois envoyé un assistant pour aller le chercher, car la cuisine de la Maison Blanche ne pouvait pas le préparer tout à fait comme il le voulait. Alors qu'Obama a un amour documenté pour les cheeseburgers et les repas occasionnels de restauration rapide, il a maintenu dans des interviews que son plat préféré était le brocoli.

Il n'est pas tout à fait clair si les goûts de Trump ont changé depuis son entrée en fonction. Un rapport de Bloomberg de mars 2018 a affirmé que POTUS avait radicalement modifié son alimentation après son examen physique présidentiel en janvier 2018. Une chose est claire, cependant: Trump occupe toujours une place particulière dans son cœur pour la restauration rapide, puisqu'il a demandé un dîner-banc complet. lorsque la Maison Blanche a accueilli l'équipe de football de Clemson en janvier 2019, pour célébrer sa victoire au championnat de la NCAA.

Plus précisément, par Le new yorker, le buffet du banquet comprenait des repas de McDonald's, Wendy's, Burger King et plus encore. Les photos des jeunes athlètes empilant leurs assiettes avec de la restauration rapide à la Maison Blanche sont rapidement devenues virales. Trump tweeterait plus tard qu'il avait payé lui-même le dîner, en raison de la fermeture du gouvernement à l'époque.

La comparaison entre les préférences alimentaires de Trump et d'Obama ne concerne pas seulement ce qu'ils choisissent personnellement de manger et d'offrir à leurs invités à la Maison Blanche. Cela a également à voir avec la façon dont les administrations utilisent la nourriture pour unifier les communautés et combler le fossé avec d'autres cultures. Le New York Times rapporte que si la Maison Blanche d'Obama mettait souvent en vedette des chefs locaux, l'administration Trump ne donne plus la priorité à cet effort.

Victor Albisu, un chef local propriétaire des restaurants Poca Madre et Taco Bamba et qui cuisinait à la Maison Blanche pour Obama et George W. Bush, a déclaré à Le New York Times en 2018, « Je n'ai cuisiné pour personne dans l'administration [Trump]. C'est une période de polarisation pour les gens, et une table pleine de nourriture et de boissons est l'endroit idéal pour mettre de côté ces différences. Je pense que cela a été une perte nette pour tout le monde.

Le nouveau style culinaire sous Trump a même commencé à se répandre dans les programmes de repas scolaires à travers le pays. Selon Le Washington Post, le département américain de l'Agriculture a annoncé son intention de déployer des menus de repas scolaires contenant plus de sel et moins de grains entiers en décembre 2018.

Le secrétaire Sonny Perdue a déclaré à propos du changement proposé à Le Washington Post, "Si les enfants ne mangent pas ce qui leur est servi, ils n'en profitent pas et la nourriture est gaspillée."

Puis, en janvier 2020, le département américain de l'Agriculture a proposé une autre série de règles, qui permettraient aux écoles de réduire la quantité requise de légumes et de fruits pour les déjeuners et les petits déjeuners, et d'étendre simultanément leur droit de vendre des pizzas, des hamburgers et des frites aux étudiants. au lieu. Par Le Washington Post, ces nouvelles propositions permettraient également d'autres changements, notamment en permettant aux écoles d'offrir une pomme de terre comme légume obligatoire chaque jour. Ces changements de règles proposés ont été soumis au Federal Register le 23 janvier et seront ouverts aux commentaires du public pendant 60 jours.

Quelle que soit la personne qui occupe actuellement le poste le plus élevé à la Maison Blanche, les chefs présidentiels ont déclaré dans le passé que le travail était généralement assez varié. Bill Yosses, restaurateur et ancien chef pâtissier à la Maison Blanche de 2006 à 2014, a déclaré au Huffington Post : « C'est comme être un chef d'hôtel, un chef privé et un chef de restaurant tout en un. »

Il a expliqué: "Vous préparez le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner pour une famille privée. Vous pourriez préparer un menu dégustation gastronomique avec 5 à 6 plats, ou vous pourriez avoir tellement de monde que c'est comme être un chef de banquet dans un hôtel.

Bien que Yosses n'ait pas cuisiné pour Trump, il a partagé quelques informations privilégiées sur ce que les Obama aimaient manger pour satisfaire les envies de sucré pendant leur séjour à la Maison Blanche. « Les Obama adoraient les tartes de toutes sortes », a-t-il déclaré au Huffington Post. "Tarte aux fruits en été, tarte à la crème à la banane, tarte à la crème Boston, c'est ce qu'ils ont adoré."


Repas à la Maison Blanche sous Trump Vs. Obama montre deux goûts radicalement différents

Des différences dans leur ton général et leur comportement à leurs politiques politiques préférées, Donald Trump et Barack Obama sont deux présidents radicalement différents. À bien des égards, ces différences sont totalement apparentes à l'œil nu. Mais d'autres ventilations, comme les repas à la Maison Blanche pour Trump contre Obama, offrent une analyse plus subtile de la différence réelle entre les deux hommes.

Selon un rapport de décembre 2018 de Le New York Times, la Maison Blanche a subi des changements importants dans la sphère culinaire sous le mandat de Trump – et à plus d'un titre. Pour commencer, il n'y a que les préférences alimentaires signalées du président lui-même : alors qu'Obama aimait manger au restaurant, Trump dîne apparemment rarement dans les établissements publics de Washington.

Au lieu de cela, Trump préfère manger à la Maison Blanche, Le New York Times d'autres notes, et ses préférences en matière de repas ne pourraient pas être plus éloignées de celles d'Obama. Alors que la cuisine de la Maison Blanche préparait des choux de Bruxelles et de la shakshuka (un plat marocain à base d'œufs) sous l'œil d'Obama, selon le média, elle prépare désormais du pain de viande et de la crème glacée pour le président actuel.

Les papilles gustatives de Trump ont attiré l'attention à maintes reprises depuis qu'il a été élu président. Il a notamment mangé un steak trop cuit avec du ketchup pour son premier repas en tant que président, selon Le Washington Post, et a été ouvert sur son penchant pour la restauration rapide dans le passé.

En fait, un novembre 2017 Politique Le rapport a détaillé l'amour de Trump pour un quart de livre avec du fromage de McDonald's - en particulier, sans cornichons ni ketchup supplémentaire. Il a tellement aimé le repas, a rapporté la publication, qu'il a parfois envoyé un assistant pour aller le chercher, car la cuisine de la Maison Blanche ne pouvait pas le préparer tout à fait comme il le voulait. Alors qu'Obama a un amour documenté pour les cheeseburgers et les repas occasionnels de restauration rapide, il a maintenu dans des interviews que son plat préféré était le brocoli.

Il n'est pas tout à fait clair si les goûts de Trump ont changé depuis son entrée en fonction. Un rapport de Bloomberg de mars 2018 a affirmé que POTUS avait radicalement modifié son alimentation après son examen physique présidentiel en janvier 2018. Une chose est claire, cependant: Trump occupe toujours une place particulière dans son cœur pour la restauration rapide, puisqu'il a demandé un dîner-banc complet. lorsque la Maison Blanche a accueilli l'équipe de football de Clemson en janvier 2019, pour célébrer sa victoire au championnat de la NCAA.

Plus précisément, par Le new yorker, le buffet du banquet comprenait des repas de McDonald's, Wendy's, Burger King et plus encore. Les photos des jeunes athlètes empilant leurs assiettes avec de la restauration rapide à la Maison Blanche sont rapidement devenues virales. Trump tweeterait plus tard qu'il avait payé lui-même le dîner, en raison de la fermeture du gouvernement à l'époque.

Cependant, la comparaison entre les préférences alimentaires de Trump et d'Obama ne concerne pas seulement ce qu'ils choisissent personnellement de manger et d'offrir aux invités de la Maison Blanche. Cela a également à voir avec la façon dont les administrations utilisent la nourriture pour unifier les communautés et combler le fossé avec d'autres cultures. Le New York Times rapporte que si la Maison Blanche d'Obama mettait souvent en vedette des chefs locaux, l'administration Trump ne donne plus la priorité à cet effort.

Victor Albisu, un chef local propriétaire des restaurants Poca Madre et Taco Bamba et qui cuisinait à la Maison Blanche pour Obama et George W. Bush, a déclaré à Le New York Times en 2018, « Je n'ai cuisiné pour personne dans l'administration [Trump]. C'est une période de polarisation pour les gens, et une table pleine de nourriture et de boissons est l'endroit idéal pour mettre de côté ces différences. Je pense que cela a été une perte nette pour tout le monde.

Le nouveau style culinaire sous Trump a même commencé à se répandre dans les programmes de repas scolaires à travers le pays. Selon Le Washington Post, le département américain de l'Agriculture a annoncé son intention de déployer des menus de repas scolaires contenant plus de sel et moins de grains entiers en décembre 2018.

Le secrétaire Sonny Perdue a déclaré à propos du changement proposé à Le Washington Post, "Si les enfants ne mangent pas ce qui leur est servi, ils n'en profitent pas et la nourriture est gaspillée."

Puis, en janvier 2020, le département américain de l'Agriculture a proposé une autre série de règles, qui permettraient aux écoles de réduire la quantité requise de légumes et de fruits pour les déjeuners et les petits déjeuners, et d'étendre simultanément leur droit de vendre des pizzas, des hamburgers et des frites aux étudiants. au lieu. Par Le Washington Post, ces nouvelles propositions permettraient également d'autres changements, notamment en permettant aux écoles d'offrir une pomme de terre comme légume obligatoire chaque jour. Ces modifications de règles proposées ont été soumises au Federal Register le 23 janvier et seront ouvertes aux commentaires du public pendant 60 jours.

Quelle que soit la personne qui occupe actuellement le poste le plus élevé à la Maison Blanche, les chefs présidentiels ont déclaré dans le passé que le travail était généralement assez varié. Bill Yosses, restaurateur et ancien chef pâtissier à la Maison Blanche de 2006 à 2014, a déclaré au Huffington Post : « C'est comme être un chef d'hôtel, un chef privé et un chef de restaurant tout en un. »

Il a expliqué: "Vous préparez le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner pour une famille privée. Vous pourriez préparer un menu dégustation gastronomique avec 5 à 6 plats, ou vous pourriez avoir tellement de monde que c'est comme être un chef de banquet dans un hôtel.

Bien que Yosses n'ait pas cuisiné pour Trump, il a partagé quelques informations privilégiées sur ce que les Obama aimaient manger pour satisfaire les envies de sucré pendant leur séjour à la Maison Blanche. « Les Obama adoraient les tartes de toutes sortes », a-t-il déclaré au Huffington Post. "Tarte aux fruits en été, tarte à la crème à la banane, tarte à la crème Boston, c'est ce qu'ils ont adoré."


Repas à la Maison Blanche sous Trump Vs. Obama montre deux goûts radicalement différents

Des différences dans leur ton général et leur comportement à leurs politiques politiques préférées, Donald Trump et Barack Obama sont deux présidents radicalement différents. À bien des égards, ces différences sont totalement apparentes à l'œil nu. Mais d'autres ventilations, comme les repas à la Maison Blanche pour Trump contre Obama, offrent une analyse plus subtile de la différence réelle entre les deux hommes.

Selon un rapport de décembre 2018 de Le New York Times, la Maison Blanche a subi des changements importants dans la sphère culinaire sous le mandat de Trump – et à plus d'un titre. Pour commencer, il n'y a que les préférences alimentaires signalées du président lui-même : alors qu'Obama aimait manger au restaurant, Trump dîne apparemment rarement dans les établissements publics de Washington.

Au lieu de cela, Trump préfère manger à la Maison Blanche, Le New York Times d'autres notes, et ses préférences en matière de repas ne pourraient pas être plus éloignées de celles d'Obama. Alors que la cuisine de la Maison Blanche préparait des choux de Bruxelles et de la shakshuka (un plat marocain à base d'œufs) sous l'œil d'Obama, selon le média, elle prépare désormais du pain de viande et de la crème glacée pour le président actuel.

Les papilles gustatives de Trump ont attiré l'attention à maintes reprises depuis qu'il a été élu président. Il a notamment mangé un steak trop cuit avec du ketchup pour son premier repas en tant que président, selon Le Washington Post, and has been open about his penchant for fast food in the past.

In fact, one November 2017 Politique report detailed Trump's love of a quarter-pounder with cheese from McDonald's — specifically, with no pickles and extra ketchup. He loved the meal so much, the publication reported, that he occasionally sent an aide to go get it, because the White House kitchen couldn't make it quite like he wanted it. While Obama has a documented love of cheeseburgers and the occasional fast food meal, he has maintained in interviews that his favorite food is broccoli.

It's not entirely clear whether Trump's tastes have changed at all since taking office. A March 2018 Bloomberg report claimed that POTUS did radically alter his diet after his presidential physical in January 2018. One thing is clear, though: Trump still holds a special place in his heart for fast food, since he requested a dinner banquet full of it when the White House welcomed the Clemson football team in January 2019, to celebrate their NCAA championship win.

Specifically, per The New Yorker, the banquet smorgasbord included meals from McDonald's, Wendy's, Burger King, and more. Photos of the young athletes piling their plates with fast food at the White House quickly went viral. Trump would later tweet that he paid for the dinner himself, because of the government shutdown at the time.

The comparison between Trump and Obama's dietary preferences isn't just about what they personally choose to eat and offer guests at the White House, though. It also has to do with how the administrations use food to unify communities and bridge the divide with other cultures. Le New York Times reports that while Obama's White House often featured local chefs, the Trump administration no longer prioritizes that effort.

Victor Albisu, a local chef who owns the Poca Madre and Taco Bamba restaurants and who used to cook at the White House for both Obama and George W. Bush, said to Le New York Times in 2018, “I have not cooked for anybody in the [Trump] administration. It’s a polarizing time for people, and a table full of food and drinks is the place to put aside those differences. I think this has been a net loss for everyone.”

The new culinary style under Trump has even begun to spread out to school lunch programs across the country. Selon Le Washington Post, the U.S. Agriculture Department announced its intentions to roll out school lunch menus packed with more salt and less whole grain in December 2018.

Secretary Sonny Perdue said of the proposed change to The Washington Post, “If kids are not eating what is being served, they are not benefiting, and food is being wasted."

Then, in January 2020, the U.S. Agriculture Department proposed another round of rules, which would allow schools to cut the required amount of veggies and fruits for lunches and breakfasts, and to simultaneously expand their right to sell pizza, burgers, and fries to students instead. Par The Washington Post, these new proposals would also allow other changes, including allowing schools to offer a potato as the required vegetable every single day. These proposed rule changes were submitted to the Federal Register on Jan. 23, and will be open for comment to the public for 60 days.

Regardless of the person currently occupying the top role in the White House, presidential chefs have said in the past that the job is usually quite varied. Bill Yosses, a restaurant owner and former pastry chef at the White House from 2006-2014, said to The Huffington Post, “It’s like being a hotel chef, a private chef and a restaurant chef all in one."

He explained, "You’re cooking breakfast, lunch and dinner for a private family. You could be doing a fine dining tasting menu with 5-6 courses, or you might have so many people coming through it’s like being a banquet chef in a hotel.”

Though Yosses did not cook for Trump, he did share a little bit of insider info on what the Obamas loved to eat to satisfy sweet tooth cravings during their time in the White House. “The Obamas loved pie of every kind,” he told The Huffington Post. “Fruit pie in the summer, banana cream pie, Boston cream pie, that’s what they loved."


White House Meals Under Trump Vs. Obama Show Two Dramatically Different Tastes

From the differences in their general tone and demeanor, to their preferred political policies, Donald Trump and Barack Obama are two dramatically different presidents. In many senses, these differences are totally apparent to the naked eye. But other breakdowns, like the White House meals for Trump vs. Obama, offer a more subtle analysis into how unalike the two men really are.

According a December 2018 report by Le New York Times, the White House has undergone significant change in the culinary sphere under Trump's tenure — and in more ways than one. To begin with, there are just the reported eating preferences of the president, himself: while Obama used to enjoy eating out, Trump apparently rarely dines in public D.C. establishments.

Instead, Trump prefers to eat in at the White House, Le New York Times further notes, and his meal preferences couldn't be further from Obama's. While the White House kitchen cooked up Brussels sprouts and shakshuka (an egg-based Moroccan dish) under Obama's eye, according to the outlet, it now churns out meatloaf and ice cream for the current president.

Trump's tastebuds have drawn attention again and again since he was elected president. He notably ate an over-cooked steak with ketchup for his first meal as president, according to Le Washington Post, and has been open about his penchant for fast food in the past.

In fact, one November 2017 Politique report detailed Trump's love of a quarter-pounder with cheese from McDonald's — specifically, with no pickles and extra ketchup. He loved the meal so much, the publication reported, that he occasionally sent an aide to go get it, because the White House kitchen couldn't make it quite like he wanted it. While Obama has a documented love of cheeseburgers and the occasional fast food meal, he has maintained in interviews that his favorite food is broccoli.

It's not entirely clear whether Trump's tastes have changed at all since taking office. A March 2018 Bloomberg report claimed that POTUS did radically alter his diet after his presidential physical in January 2018. One thing is clear, though: Trump still holds a special place in his heart for fast food, since he requested a dinner banquet full of it when the White House welcomed the Clemson football team in January 2019, to celebrate their NCAA championship win.

Specifically, per The New Yorker, the banquet smorgasbord included meals from McDonald's, Wendy's, Burger King, and more. Photos of the young athletes piling their plates with fast food at the White House quickly went viral. Trump would later tweet that he paid for the dinner himself, because of the government shutdown at the time.

The comparison between Trump and Obama's dietary preferences isn't just about what they personally choose to eat and offer guests at the White House, though. It also has to do with how the administrations use food to unify communities and bridge the divide with other cultures. Le New York Times reports that while Obama's White House often featured local chefs, the Trump administration no longer prioritizes that effort.

Victor Albisu, a local chef who owns the Poca Madre and Taco Bamba restaurants and who used to cook at the White House for both Obama and George W. Bush, said to Le New York Times in 2018, “I have not cooked for anybody in the [Trump] administration. It’s a polarizing time for people, and a table full of food and drinks is the place to put aside those differences. I think this has been a net loss for everyone.”

The new culinary style under Trump has even begun to spread out to school lunch programs across the country. Selon Le Washington Post, the U.S. Agriculture Department announced its intentions to roll out school lunch menus packed with more salt and less whole grain in December 2018.

Secretary Sonny Perdue said of the proposed change to The Washington Post, “If kids are not eating what is being served, they are not benefiting, and food is being wasted."

Then, in January 2020, the U.S. Agriculture Department proposed another round of rules, which would allow schools to cut the required amount of veggies and fruits for lunches and breakfasts, and to simultaneously expand their right to sell pizza, burgers, and fries to students instead. Par The Washington Post, these new proposals would also allow other changes, including allowing schools to offer a potato as the required vegetable every single day. These proposed rule changes were submitted to the Federal Register on Jan. 23, and will be open for comment to the public for 60 days.

Regardless of the person currently occupying the top role in the White House, presidential chefs have said in the past that the job is usually quite varied. Bill Yosses, a restaurant owner and former pastry chef at the White House from 2006-2014, said to The Huffington Post, “It’s like being a hotel chef, a private chef and a restaurant chef all in one."

He explained, "You’re cooking breakfast, lunch and dinner for a private family. You could be doing a fine dining tasting menu with 5-6 courses, or you might have so many people coming through it’s like being a banquet chef in a hotel.”

Though Yosses did not cook for Trump, he did share a little bit of insider info on what the Obamas loved to eat to satisfy sweet tooth cravings during their time in the White House. “The Obamas loved pie of every kind,” he told The Huffington Post. “Fruit pie in the summer, banana cream pie, Boston cream pie, that’s what they loved."


White House Meals Under Trump Vs. Obama Show Two Dramatically Different Tastes

From the differences in their general tone and demeanor, to their preferred political policies, Donald Trump and Barack Obama are two dramatically different presidents. In many senses, these differences are totally apparent to the naked eye. But other breakdowns, like the White House meals for Trump vs. Obama, offer a more subtle analysis into how unalike the two men really are.

According a December 2018 report by Le New York Times, the White House has undergone significant change in the culinary sphere under Trump's tenure — and in more ways than one. To begin with, there are just the reported eating preferences of the president, himself: while Obama used to enjoy eating out, Trump apparently rarely dines in public D.C. establishments.

Instead, Trump prefers to eat in at the White House, Le New York Times further notes, and his meal preferences couldn't be further from Obama's. While the White House kitchen cooked up Brussels sprouts and shakshuka (an egg-based Moroccan dish) under Obama's eye, according to the outlet, it now churns out meatloaf and ice cream for the current president.

Trump's tastebuds have drawn attention again and again since he was elected president. He notably ate an over-cooked steak with ketchup for his first meal as president, according to Le Washington Post, and has been open about his penchant for fast food in the past.

In fact, one November 2017 Politique report detailed Trump's love of a quarter-pounder with cheese from McDonald's — specifically, with no pickles and extra ketchup. He loved the meal so much, the publication reported, that he occasionally sent an aide to go get it, because the White House kitchen couldn't make it quite like he wanted it. While Obama has a documented love of cheeseburgers and the occasional fast food meal, he has maintained in interviews that his favorite food is broccoli.

It's not entirely clear whether Trump's tastes have changed at all since taking office. A March 2018 Bloomberg report claimed that POTUS did radically alter his diet after his presidential physical in January 2018. One thing is clear, though: Trump still holds a special place in his heart for fast food, since he requested a dinner banquet full of it when the White House welcomed the Clemson football team in January 2019, to celebrate their NCAA championship win.

Specifically, per The New Yorker, the banquet smorgasbord included meals from McDonald's, Wendy's, Burger King, and more. Photos of the young athletes piling their plates with fast food at the White House quickly went viral. Trump would later tweet that he paid for the dinner himself, because of the government shutdown at the time.

The comparison between Trump and Obama's dietary preferences isn't just about what they personally choose to eat and offer guests at the White House, though. It also has to do with how the administrations use food to unify communities and bridge the divide with other cultures. Le New York Times reports that while Obama's White House often featured local chefs, the Trump administration no longer prioritizes that effort.

Victor Albisu, a local chef who owns the Poca Madre and Taco Bamba restaurants and who used to cook at the White House for both Obama and George W. Bush, said to Le New York Times in 2018, “I have not cooked for anybody in the [Trump] administration. It’s a polarizing time for people, and a table full of food and drinks is the place to put aside those differences. I think this has been a net loss for everyone.”

The new culinary style under Trump has even begun to spread out to school lunch programs across the country. Selon Le Washington Post, the U.S. Agriculture Department announced its intentions to roll out school lunch menus packed with more salt and less whole grain in December 2018.

Secretary Sonny Perdue said of the proposed change to The Washington Post, “If kids are not eating what is being served, they are not benefiting, and food is being wasted."

Then, in January 2020, the U.S. Agriculture Department proposed another round of rules, which would allow schools to cut the required amount of veggies and fruits for lunches and breakfasts, and to simultaneously expand their right to sell pizza, burgers, and fries to students instead. Par The Washington Post, these new proposals would also allow other changes, including allowing schools to offer a potato as the required vegetable every single day. These proposed rule changes were submitted to the Federal Register on Jan. 23, and will be open for comment to the public for 60 days.

Regardless of the person currently occupying the top role in the White House, presidential chefs have said in the past that the job is usually quite varied. Bill Yosses, a restaurant owner and former pastry chef at the White House from 2006-2014, said to The Huffington Post, “It’s like being a hotel chef, a private chef and a restaurant chef all in one."

He explained, "You’re cooking breakfast, lunch and dinner for a private family. You could be doing a fine dining tasting menu with 5-6 courses, or you might have so many people coming through it’s like being a banquet chef in a hotel.”

Though Yosses did not cook for Trump, he did share a little bit of insider info on what the Obamas loved to eat to satisfy sweet tooth cravings during their time in the White House. “The Obamas loved pie of every kind,” he told The Huffington Post. “Fruit pie in the summer, banana cream pie, Boston cream pie, that’s what they loved."


White House Meals Under Trump Vs. Obama Show Two Dramatically Different Tastes

From the differences in their general tone and demeanor, to their preferred political policies, Donald Trump and Barack Obama are two dramatically different presidents. In many senses, these differences are totally apparent to the naked eye. But other breakdowns, like the White House meals for Trump vs. Obama, offer a more subtle analysis into how unalike the two men really are.

According a December 2018 report by Le New York Times, the White House has undergone significant change in the culinary sphere under Trump's tenure — and in more ways than one. To begin with, there are just the reported eating preferences of the president, himself: while Obama used to enjoy eating out, Trump apparently rarely dines in public D.C. establishments.

Instead, Trump prefers to eat in at the White House, Le New York Times further notes, and his meal preferences couldn't be further from Obama's. While the White House kitchen cooked up Brussels sprouts and shakshuka (an egg-based Moroccan dish) under Obama's eye, according to the outlet, it now churns out meatloaf and ice cream for the current president.

Trump's tastebuds have drawn attention again and again since he was elected president. He notably ate an over-cooked steak with ketchup for his first meal as president, according to Le Washington Post, and has been open about his penchant for fast food in the past.

In fact, one November 2017 Politique report detailed Trump's love of a quarter-pounder with cheese from McDonald's — specifically, with no pickles and extra ketchup. He loved the meal so much, the publication reported, that he occasionally sent an aide to go get it, because the White House kitchen couldn't make it quite like he wanted it. While Obama has a documented love of cheeseburgers and the occasional fast food meal, he has maintained in interviews that his favorite food is broccoli.

It's not entirely clear whether Trump's tastes have changed at all since taking office. A March 2018 Bloomberg report claimed that POTUS did radically alter his diet after his presidential physical in January 2018. One thing is clear, though: Trump still holds a special place in his heart for fast food, since he requested a dinner banquet full of it when the White House welcomed the Clemson football team in January 2019, to celebrate their NCAA championship win.

Specifically, per The New Yorker, the banquet smorgasbord included meals from McDonald's, Wendy's, Burger King, and more. Photos of the young athletes piling their plates with fast food at the White House quickly went viral. Trump would later tweet that he paid for the dinner himself, because of the government shutdown at the time.

The comparison between Trump and Obama's dietary preferences isn't just about what they personally choose to eat and offer guests at the White House, though. It also has to do with how the administrations use food to unify communities and bridge the divide with other cultures. Le New York Times reports that while Obama's White House often featured local chefs, the Trump administration no longer prioritizes that effort.

Victor Albisu, a local chef who owns the Poca Madre and Taco Bamba restaurants and who used to cook at the White House for both Obama and George W. Bush, said to Le New York Times in 2018, “I have not cooked for anybody in the [Trump] administration. It’s a polarizing time for people, and a table full of food and drinks is the place to put aside those differences. I think this has been a net loss for everyone.”

The new culinary style under Trump has even begun to spread out to school lunch programs across the country. Selon Le Washington Post, the U.S. Agriculture Department announced its intentions to roll out school lunch menus packed with more salt and less whole grain in December 2018.

Secretary Sonny Perdue said of the proposed change to The Washington Post, “If kids are not eating what is being served, they are not benefiting, and food is being wasted."

Then, in January 2020, the U.S. Agriculture Department proposed another round of rules, which would allow schools to cut the required amount of veggies and fruits for lunches and breakfasts, and to simultaneously expand their right to sell pizza, burgers, and fries to students instead. Par The Washington Post, these new proposals would also allow other changes, including allowing schools to offer a potato as the required vegetable every single day. These proposed rule changes were submitted to the Federal Register on Jan. 23, and will be open for comment to the public for 60 days.

Regardless of the person currently occupying the top role in the White House, presidential chefs have said in the past that the job is usually quite varied. Bill Yosses, a restaurant owner and former pastry chef at the White House from 2006-2014, said to The Huffington Post, “It’s like being a hotel chef, a private chef and a restaurant chef all in one."

He explained, "You’re cooking breakfast, lunch and dinner for a private family. You could be doing a fine dining tasting menu with 5-6 courses, or you might have so many people coming through it’s like being a banquet chef in a hotel.”

Though Yosses did not cook for Trump, he did share a little bit of insider info on what the Obamas loved to eat to satisfy sweet tooth cravings during their time in the White House. “The Obamas loved pie of every kind,” he told The Huffington Post. “Fruit pie in the summer, banana cream pie, Boston cream pie, that’s what they loved."


White House Meals Under Trump Vs. Obama Show Two Dramatically Different Tastes

From the differences in their general tone and demeanor, to their preferred political policies, Donald Trump and Barack Obama are two dramatically different presidents. In many senses, these differences are totally apparent to the naked eye. But other breakdowns, like the White House meals for Trump vs. Obama, offer a more subtle analysis into how unalike the two men really are.

According a December 2018 report by Le New York Times, the White House has undergone significant change in the culinary sphere under Trump's tenure — and in more ways than one. To begin with, there are just the reported eating preferences of the president, himself: while Obama used to enjoy eating out, Trump apparently rarely dines in public D.C. establishments.

Instead, Trump prefers to eat in at the White House, Le New York Times further notes, and his meal preferences couldn't be further from Obama's. While the White House kitchen cooked up Brussels sprouts and shakshuka (an egg-based Moroccan dish) under Obama's eye, according to the outlet, it now churns out meatloaf and ice cream for the current president.

Trump's tastebuds have drawn attention again and again since he was elected president. He notably ate an over-cooked steak with ketchup for his first meal as president, according to Le Washington Post, and has been open about his penchant for fast food in the past.

In fact, one November 2017 Politique report detailed Trump's love of a quarter-pounder with cheese from McDonald's — specifically, with no pickles and extra ketchup. He loved the meal so much, the publication reported, that he occasionally sent an aide to go get it, because the White House kitchen couldn't make it quite like he wanted it. While Obama has a documented love of cheeseburgers and the occasional fast food meal, he has maintained in interviews that his favorite food is broccoli.

It's not entirely clear whether Trump's tastes have changed at all since taking office. A March 2018 Bloomberg report claimed that POTUS did radically alter his diet after his presidential physical in January 2018. One thing is clear, though: Trump still holds a special place in his heart for fast food, since he requested a dinner banquet full of it when the White House welcomed the Clemson football team in January 2019, to celebrate their NCAA championship win.

Specifically, per The New Yorker, the banquet smorgasbord included meals from McDonald's, Wendy's, Burger King, and more. Photos of the young athletes piling their plates with fast food at the White House quickly went viral. Trump would later tweet that he paid for the dinner himself, because of the government shutdown at the time.

The comparison between Trump and Obama's dietary preferences isn't just about what they personally choose to eat and offer guests at the White House, though. It also has to do with how the administrations use food to unify communities and bridge the divide with other cultures. Le New York Times reports that while Obama's White House often featured local chefs, the Trump administration no longer prioritizes that effort.

Victor Albisu, a local chef who owns the Poca Madre and Taco Bamba restaurants and who used to cook at the White House for both Obama and George W. Bush, said to Le New York Times in 2018, “I have not cooked for anybody in the [Trump] administration. It’s a polarizing time for people, and a table full of food and drinks is the place to put aside those differences. I think this has been a net loss for everyone.”

The new culinary style under Trump has even begun to spread out to school lunch programs across the country. Selon Le Washington Post, the U.S. Agriculture Department announced its intentions to roll out school lunch menus packed with more salt and less whole grain in December 2018.

Secretary Sonny Perdue said of the proposed change to The Washington Post, “If kids are not eating what is being served, they are not benefiting, and food is being wasted."

Then, in January 2020, the U.S. Agriculture Department proposed another round of rules, which would allow schools to cut the required amount of veggies and fruits for lunches and breakfasts, and to simultaneously expand their right to sell pizza, burgers, and fries to students instead. Par The Washington Post, these new proposals would also allow other changes, including allowing schools to offer a potato as the required vegetable every single day. These proposed rule changes were submitted to the Federal Register on Jan. 23, and will be open for comment to the public for 60 days.

Regardless of the person currently occupying the top role in the White House, presidential chefs have said in the past that the job is usually quite varied. Bill Yosses, a restaurant owner and former pastry chef at the White House from 2006-2014, said to The Huffington Post, “It’s like being a hotel chef, a private chef and a restaurant chef all in one."

He explained, "You’re cooking breakfast, lunch and dinner for a private family. You could be doing a fine dining tasting menu with 5-6 courses, or you might have so many people coming through it’s like being a banquet chef in a hotel.”

Though Yosses did not cook for Trump, he did share a little bit of insider info on what the Obamas loved to eat to satisfy sweet tooth cravings during their time in the White House. “The Obamas loved pie of every kind,” he told The Huffington Post. “Fruit pie in the summer, banana cream pie, Boston cream pie, that’s what they loved."


Voir la vidéo: Associer les comportements alimentaires, la qualité de lalimentation et létiquetage nutritionnel (Novembre 2022).