Nouvelles recettes

Explorez la cuisine panasiatique à Umame à Mumbai

Explorez la cuisine panasiatique à Umame à Mumbai


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Pour ceux qui entrent dans ce restaurant sans connaître la cuisine, Umame vient du mot umami, qui se traduit par « goût salé agréable » en japonais. Également connu sous le nom de « cinquième goût », l'umami se trouve couramment dans les tomates, les épinards, les champignons et la sauce soja, parmi de nombreux autres aliments.

Le chef Marzban Amroliwalla, 21 ans à la tête de la cuisine des desserts, a déclaré : « Les gens associent immédiatement la cuisine japonaise aux sushis et à la viande crue, et pour eux le caviar n'est que des œufs de poisson, c'est la perception que j'aimerais qu'ils changent et essaient les bons plats. " Il a conceptualisé le menu robatayaki du restaurant gastronomique pan-asiatique. Issu de l'esprit de Farrokh Khambatta, je suis entré avec l'idée que les boissons et les desserts sont tout ce que j'aurai, mais en fait j'ai apprécié un repas qui a duré trois heures, et assis entre deux végétariens, j'ai été forcé de changer ma conviction que le japonais la cuisine n'est pas faite pour les végétariens. "En raison de la région [Churchgate], il nous est impossible de ne pas avoir d'inclusions végétariennes, car la plupart de notre clientèle est végétarienne", explique Amroliwalla.

Assez convaincant, puisqu'un mardi soir, le restaurant affichait une couverture complète, la plupart des convives ayant le meilleur choix de plats végétariens.

Ce qu'il faut manger: Le chef nous exhorte à aller au-delà du Khaw Suey, qui est leur plat le plus vendu, mais pas la seule chose qu'ils voudraient que vous essayiez. Nous avons aimé les asperges grillées robata et les champignons shitake avec du miso épicé au yuzu du menu robatayaki, et sommes passés à la soupe de chili brûlé et de tamarin très parfumée. Brisant notre idée que les sushis végétariens ne peuvent pas être savoureux, nous avons été surpris par leur rouleau croustillant et leur rouleau de samouraï épicé, ainsi que le faux canard végétarien préparé de manière créative; le bibimbap de légumes Crystal Jade avec pousses est un autre élément de menu à essayer absolument.

Qu'est-ce qu'il y a pour le dessert : Nous avons essayé le cigare au chocolat, mais ce qui a vraiment volé la vedette, c'est la théorie du Big Bang. A base de planètes et d'astéroïdes comestibles, le dessert a attiré toute l'attention sur notre table.

Pourquoi Umame: Parce qu'il est temps que les Indiens s'essayent à la cuisine japonaise et explorent la cuisine panasiatique. Alors que la cuisine asiatique est confrontée au défi de se limiter à la seule cuisine chinoise, Umame réussit à persuader les gens d'essayer des plats d'autres cuisines.

Avec qui partir : Une expérience culinaire entièrement familiale, Umame est un endroit où vous allez organiser une fête privée avec votre groupe d'amis de la famille. Bien sûr, les couples peuvent aussi profiter d'un dîner confortable, mais quand (et si) je reçois une augmentation de salaire, je parle ici de mes parents.

Quoi porter: Je pense qu'ils ne m'ont accepté que dans chappals depuis que j'écrivais à leur sujet, il faut donc enfiler des tenues décontractées ou formelles.

Coût pour 2: Environ 3000 Rs; 48,22 USD.

Contes gourmands de l'Indien moderne. Lettuce Review est une capsule hebdomadaire de fables culinaires du sous-continent indien, de notre culture et de notre hospitalité. Rejoignez-nous pour donner un aperçu de notre pays, briser les mythes sur notre cuisine, tout en vous souhaitant la bienvenue sur cette terre colorée de diversité ! Suivez-la sur Twitter, Facebook, et Instagram.

Une version de cette revue a été initialement publiée sur Examen de la laitue.


Simi Kohli partage 3 recettes asiatiques saines de son restaurant, Shibuya

Réunissant son amour pour la nourriture, la cuisine saine et les voyages, Simi Kohli partage trois délicieuses recettes de son restaurant asiatique populaire, Shibuya.

Par Anupam Dabral

Les premières rencontres de Simi Kohli avec la nourriture ont eu lieu dans la cuisine de sa mère talentueuse. Cependant, la fondatrice du très populaire restaurant Shibuya à Delhi remercie son père de l'avoir poussée à mieux comprendre la gastronomie.

«Il nous faisait essayer différentes cuisines, introduisait de nouveaux ingrédients et ne se plaignait jamais une seule fois si nous ne parvenions pas à bien préparer un plat. Au lieu de cela, il apprécierait l'effort ! elle dit.

Née à Mumbai, Simi a passé son adolescence à Téhéran. Elle a ensuite déménagé à Delhi pour étudier et s'est installée ici après son mariage. Son restaurant dans les lieux luxuriants du Grand Kailash II est une destination unique pour tous ceux qui souhaitent découvrir la cuisine pan-asiatique, et en particulier japonaise. Non seulement cela, mais chaque petit détail, de la nourriture à l'atmosphère animée, a une saveur mondiale.

Sa page Instagram est la preuve de son amour pour les voyages : qu'il s'agisse de parcourir la route des épices à travers le Sri Lanka ou de découvrir les merveilles gastronomiques des provinces chinoises pittoresques, Simi a trouvé l'inspiration dans tous les coins du monde. Marié à un passionné de voyages, Simi déclare : « Le voyage est vraiment la meilleure forme d'éducation.

Avec Shibuya, Simi combine sa passion pour la cuisine et les voyages avec la photographie. La nourriture pour elle n'est rien de moins que de l'art et elle se nourrit des possibilités illimitées qui l'accompagnent.

Sa conviction n'est pas seulement de créer des recettes somptueuses, mais aussi de les présenter de manière appétissante. Ici, elle partage trois recettes de son restaurant. Essayez-les!

SMOOTHIE MANGUE FRUIT DU DRAGON

Ingrédients (pour 1 personne) :
1 tasse de yaourt grec
1 cuillère à soupe de miel
1 mangue hachée surgelée (de préférence Alphonso)
1/2 banane congelée
1/2 fruit du dragon
1 cc de graines de chia

Instructions:
1. Dans un verre, placez des tranches de fruit du dragon sur la paroi intérieure du verre.
2. Préparez une brochette de fruit du dragon pour la garniture et réservez.
3. Ajouter le yaourt, la mangue, la banane, les graines de chia, le miel et 1/4 de fruit du dragon dans un mixeur et bien mélanger. Pulsez-le plusieurs fois avant de le verser dans le verre que vous avez préparé plus tôt.
4. Garnir avec la brochette et saupoudrer de graines de chia sur le dessus.

Ingrédients (pour 2 à 4 personnes) :
2 tasses de mangue crue râpée
1/2 tasse de laitue iceberg, coupée en fines juliennes
1/2 tasse de chou violet, finement coupé en julienne
1/3 tasse d'arachides, grillées et écrasées grossièrement
Une poignée de feuilles de menthe lavées et équeutées
Une poignée de feuilles de basilic lavées et équeutées
Une poignée de feuilles de mélisse, lavées et équeutées
Une poignée de feuilles de coriandre lavées et équeutées
1/3 tasse d'échalotes, finement coupées en julienne et déshydratées ou frites et laissées à sécher à l'air

Pour le pansement :
3 piments oiseau, hachés finement
4 cuillères à soupe de sauce soja légère
4 cuillères à soupe d'huile d'arachide / sésame
5 cuillères à soupe de jus de citron vert
2 cuillères à soupe de noix de coco / sucre de palme
4 cuillères à soupe de sauce de poisson

Instructions:
1. Mettez tous les ingrédients de la vinaigrette dans un bol et fouettez-les ensemble.
2. Ajoutez ensuite tous les ingrédients de la salade autres que les échalotes et les cacahuètes.
3. Utilisez des mains lavées pour bien les mélanger afin que le tout soit enrobé du pansement.
4. Placez la salade sur un plat à salade et garnissez-la d'échalotes et de cacahuètes.
5. Ornement avec quelques fleurs comestibles (facultatif).
6. Servez-le immédiatement et savourez votre salade !

LÉGUMES GLACÉS AU MIEL DE SOJA

Ingrédients (pour 2-3 personnes):
6-8 asperges, parées
1/2 tasse de tomates cerises
250 g de haricots verts, parés et coupés en deux
1 petite tête de brocoli
poignée de petits pois
6-8 oignons verts, parés
6-8 gousses d'ail, pelées
4 piments rouges secs
anis 4 étoiles
4 cuillères à soupe d'huile de sésame
3 cuillères à soupe de miel (j'ai utilisé du gingembre du Cachemire de Pioneer Honey)
4 cuillères à soupe de sauce soja
Jus de 1 citron
Sel et poivre au goût

Instructions:
1. Dans un wok, chauffer l'huile de sésame et ajouter les piments rouges secs, l'anis étoilé et l'ail.
2. Faire revenir quelques minutes. Une fois que vous pouvez sentir l'arôme, ajoutez les légumes - haricots verts, asperges, brocoli, oignons verts - et faites-les sauter à feu vif pendant 4 à 6 minutes. Assurez-vous de les jeter fréquemment.
3. Une fois qu'ils sont presque cuits et légèrement caramélisés, ajoutez les tomates cerises et les petits pois, et remuez encore quelques minutes avec le miel et la sauce soja.
4. Terminez le plat avec le jus de citron et testez la saveur à ce stade, ajustez avec le sel et le poivre.
5. Servir chaud.


Avant de couper votre rouleau de sushi en morceaux, plongez la lame de votre couteau dans de l'eau tiède. Cela vous aidera à trancher les sushis plus proprement.

Après nous avoir éclairés de ces conseils, les chefs ont invité une partie du public à la station pour s'essayer à rouler les sushis. Les participants ont également été autorisés à goûter aux sushis que les chefs avaient utilisés pour démontrer les techniques, qui avaient été disposés dans le célèbre bateau à sushis d'Umame.

Nous avons particulièrement aimé les rouleaux de samouri épicés, composés d'un mélange de daikon, d'avocat et d'asperges blanches. Si ces photographies réveillent ce petit monstre vert d'envie, alors permettez-nous de le chasser Joss et Umame prévoient d'organiser plus de ces sessions de préparation de sushis à l'avenir. Gardez un œil sur leurs pages Facebook (ici Joss et ici Umame) et assurez-vous de vous présenter au prochain événement. Ou, si vous voulez simplement manger, rendez-vous dans l'un de leurs restaurants et procurez-vous un bon gros bateau de sushis.


Le sushi peut encore être considéré comme un plat exotique en Inde, mais il est disponible dans de nombreux restaurants à Mumbai et parfois à des tarifs abordables. Voyons les meilleurs endroits pour les sushis à Mumbai.

1. Wasabi par Morimoto

Wasabi est le restaurant le plus cher de Mumbai, alors préparez-vous à faire des folies lorsque vous visitez cet endroit. Ils servent certains des plats japonais les plus raffinés et les plus authentiques et leurs sushis ne sont pas différents. Il vous apporte les saveurs de l'est et vous pouvez dévorer leurs plats avec des baguettes pour une expérience authentique.

Où : Le Taj Mahal Palace Hotel, Apollo Bunder, Colaba, Colaba, Mumbai, Maharashtra 400001

2. Pa Pa Ya

Pa Pa Ya est l'un des meilleurs restaurants japonais de Mumbai et ses intérieurs sont tout simplement extraordinaires. Cependant, la seule chose qui se démarque des autres, ce sont leurs sushis. Les sushis ici sont non seulement délicieux, mais ils sont présentés de manière si séduisante que vous craquerez pour ce plat.

Où : BKC, Colaba, Lower Parel

3. Jia – La cuisine orientale

Situé à proximité du Taj Mahal Palace Hotel et de la porte d'entrée de l'Inde, Jia sert certains des meilleurs sushis de la ville. Leurs ingrédients sont tous frais et sont importés du monde entier pour vous offrir les saveurs locales et authentiques absolues de cette nation en particulier. Ils ont leur propre point de vue sur les sushis, le Jia Sushi Roll. Vous devez l'essayer!

Où : 2, Dhanraj Mahal, C. S. Marg, Colaba

4. Umame

Umame vous propose un menu pan-asiatique et sert ses sushis dans un bateau chic avec la signature Wasabi et la papaye. Ils servent une large gamme de boulettes avec les sushis et vous pouvez certainement vivre la véritable expérience de la cuisine japonaise ici. Que vous soyez végétarien ou non, c'est un endroit à ne pas manquer.

Où : 1er étage, bâtiment Cambata, 42 Maharishi Karve Road en face de l'ovale Maidan à côté du théâtre Eros, Churchgate, Mumbai, Maharashtra 400020

5. Le Bao gras

Le Fatty Bao vous apporte certains des meilleurs Baos de la ville. Mais à part les Baos, ils servent même une large gamme de sushis à dévorer. Leur avocat et Takuan Sushi et le Black Rice Sushi avec miso et pétoncles est l'étoffe des légendes. Visitez cet endroit si vous souhaitez découvrir le meilleur de la cuisine japonaise.

Où : Lower Parel, Andheri, Powai

6. Kofuku

Kofuku vous offre une expérience culinaire japonaise vraiment authentique. Tout, de leur ambiance à leur disposition à manger, est conçu pour ressembler à un restaurant japonais traditionnel typique. Vous pouvez vous asseoir sur les tapis de sol japonais et manger des sushis avec des baguettes. Dirigez-vous vers Kofuku si vous souhaitez manger comme tout le monde mange au Japon !

Où : 6e étage, centre commercial Suburbia, au-dessus de l'arrêt Shoppers, Linking Road, Bandra West, Mumbai, Maharashtra 400052

7. Shiro

Shiro est connu pour son ambiance incroyable et vous ne pouvez tout simplement pas manquer leurs statues plus grandes que nature qui vous accueillent dans le restaurant dès le moment où vous entrez. Shiro sert certains des meilleurs sushis de la ville et vous pouvez les engloutir avec un une bonne cuillerée de sauce soja wasabi et Kikkoman !

Où : Bombay Dyeing Mill Compound, Pandurang Budhkar Marg, Worli, Mumbai, Maharashtra 400025

Êtes-vous allé dans l'un des restaurants mentionnés ci-dessus et avez-vous essayé leurs offres de sushis ? Si tel est le cas, faites-nous savoir lesquels sont vos favoris dans la section commentaires ci-dessous. Avez-vous d'autres recommandations à faire à Mumbai ? Faites le nous savoir dans les commentaires!

Crédits image: Zomato, Bombay Jules, Food Lovers, Mumbai Foodie, Just Dial


Déconstruire votre nourriture

De nombreux chefs disent que la gastronomie moléculaire consiste à déconstruire votre nourriture, puis à créer quelque chose d'absolument différent de la même chose. Heureusement pour nous, Mumbai compte des chefs vraiment talentueux qui ont ouvert leurs propres restaurants pour vous offrir une expérience gastronomique moléculaire raffinée !

1. SpiceKlub

SpiceKlub est l'un des plus anciens restaurants de Mumbai qui sert des cuisines de gastronomie moléculaire. Si vous cherchez des spécialités indiennes avec une touche, c'est l'endroit où vous pouvez aller. Du Bubbly Kulfi qui dégage une fumée mystique au Pani Puri, qui est servi dans des éprouvettes, vous pouvez trouver ici tous vos plats de tous les jours comme totalement différents. Les aliments de rue et les desserts ne sont pas les seules choses que vous pouvez trouver avec des looks innovants, mais des plats principaux comme le Paneer Kadhai et le Veg. Kolhapuri vient également avec un tout nouveau look. La popularité de ce restaurant a tellement augmenté ces dernières années qu'ils ont maintenant ouvert de nouvelles succursales à Kolkata, Hyderabad et Dubaï ! Ils disent que la nourriture est une question de présentation et que cet endroit le fait bien, à chaque fois. En complément de la nourriture délicieuse, l'ambiance obtient également des points de brownie.

Où : 8A, Janta Industrial Estate, en face de Phoenix Mills, Senapati Bapat Road, Lower Parel, Mumbai, Maharashtra 400013

2. Bibliothèque Masala

Créée par Jiggs Kalra, la bibliothèque Masala est l'un des restaurants de gastronomie moléculaire les plus célèbres de Mumbai. En tant que pionniers de ce concept dans le pays, ils ont mis au point des plats très uniques qui vous laisseront vous interroger sur l'apparence réelle des ingrédients. Le Caviar Jalebi, par exemple, a un caviar Jalebi flottant sur le rabdi et a de la mousse de safran sur un côté ! Si vous aimez visiter certains des meilleurs magasins de paan à Mumbai, vous serez surpris de voir Pan Candy Floss servi ici! Le plat le plus surprenant est cependant la crème glacée Chai. La crème glacée onctueuse est servie avec de la mousse et des biscuits pour vous offrir la meilleure expérience de thé possible.

Où : Rez-de-chaussée, First International Financial Centre, G Block, Bandra East, en face de l'hôtel Sofitel, Mumbai, Maharashtra 400050

3. Quattro Ristorante

Quattro Ristorante est situé assez près de SpiceKlub et appartient au même groupe. Cependant, ce restaurant italien s'est récemment lancé dans la gastronomie moléculaire. Alors que l'endroit était déjà célèbre pour ses plats délicieux, il est maintenant même populaire pour les apparences originales de la nourriture. Pour les plus soucieux de leur santé, ils ont la salade Capresse, c'est-à-dire des pâtes de courgettes al dente avec du fromage mozzarella de bufflonne, du caviar balsamique et du pesto. Les amateurs de chocolat peuvent compter sur le Chocochunk Fudge Brownie dans une cage à chocolat. Ce plat contient un brownie avec un fondant au chocolat et des morceaux de chocolat placés dans une cage à chocolat. Il est servi avec une glace dans une gaufre. Avec des plats aussi alléchants, il est difficile de résister à l'envie de manger !

Où : 7, Janta Industrial Estate, Senapati Bapat Marg, Lower Parel, Mumbai, Maharashtra 400013

4. Umame

Cet endroit est parfait pour tous les amateurs de cuisine pan-asiatique. La présentation des plats est faite de telle manière que vous ne voudrez même pas la déranger en mangeant la nourriture délicieuse. Surtout connu pour ses sushis, cet endroit prend sa nourriture très au sérieux. Le plateau de sushi est servi dans un bateau en bois avec des morceaux de sushi bien rangés avec une garniture de légumes sur le dessus. La théorie du Big Bang est le moyen idéal pour terminer votre repas ici avec une galaxie complète de planètes dans l'azote liquide pour vous régaler.

Où : 1er étage, bâtiment Cambata, 42 Maharishi Karve Road, en face de l'ovale Maidan, à côté du théâtre Eros, Churchgate, Mumbai, Maharashtra 400020

Si vous avez visité l'un des restaurants ci-dessus et expérimenté la gastronomie moléculaire, faites-nous part de vos commentaires dans les commentaires ci-dessous. Si vous connaissez d'autres restaurants en ville qui proposent un menu de gastronomie moléculaire, mentionnez-le dans les commentaires.


Dans nos vies urbaines folles et animées, nous continuons souvent à courir et à prendre une bouchée ici et là chaque fois que la faim frappe. Nous finissons par manger quelque chose de frit ou de malsain, surtout le soir avant l'heure du dîner. Nous voulons être en forme et manger sainement mais nous ne trouvons pas le temps.

par thecrazyindianfoodie | 27 février 2018 | Alimentation | 0 commentaire

Trouvez Delhi à Mumbai avec Dilli Deli, Juhu Versova Link Road, Mumbai. Ce joyau caché sert une authentique cuisine du nord de l'Inde en dehors des classiques de Delhi comme le Tandoori Momos, les curseurs Daal Makhani, les Cheese Kulchas et plus encore. Le curseur en peluche Daal Makhani en lui-même en fait un.


Revue du salon : Asia Kitchen & Bar, Mumbai

Le bar l'emporte sur la cuisine dans ce restaurant asiatique moyen à Sakinaka

Lorsque la toute première succursale de la Chine continentale, à Sakinaka, Mumbai, a fermé ses portes plus tôt cette année, personne n'a vraiment pleuré cela à cause de la baisse de la qualité des aliments et des prix injustifiés de la nourriture Chinjabi. À sa place maintenant, nous avons Asia Kitchen & Bar, à ne pas confondre avec Asia Kitchen de Chine continentale, tous d'ailleurs par la même chaîne. Asia Kitchen & Bar est un restaurant autonome qui cherche à mettre à jour le menu pan-asiatique de la Chine continentale en 2014, avec du baos, des ramen et de l'huile de truffe dans tout.

Le "Bar" au nom du restaurant a été ajouté à juste titre. La fierté du restaurant est sa carte de cocktails dramatique, où les boissons sont transformées en productions de Broadway, avec de la fumée de scène. Nous nous plaindrions fort si les cocktails n'étaient pas tellement savoureux. Avant de pouvoir se moquer du Cambodian Cooler (Rs425), une concoction mousseuse de glace sèche dans une tasse Tiki, on se laisse bercer par ses notes équilibrées de pastèque et de fruit de la passion. On a envie de se moquer de l'Absinthe Pine Driver ( Rs495), servi dans un chaudron miniature en étain, sur un accompagnement d'ananas caramélisé fumé dans des feuilles de lime Kaffir. Mais on est agréablement surpris par le coup anisé de l'absinthe, déjoué par l'acidité du jus d'ananas. Les snacks du bar sont un touche réfléchie - les noix de cajou au piment et à l'échalote (150 Rs) sont le chakhna asiatique que nous ne savions pas que nous manquions.

La nourriture ne réserve aucune surprise pour le palais, mais ce qu'elle fait, elle le fait bien. Il y a une satisfaction gluante au dim sum, dans les boulettes terreuses d'edamame avec de l'huile de truffe (Rs260) et les boulettes de poulet au basilic cuites à la vapeur (Rs240). Les baos Shengjian, des paquets de farine poêlés farcis de simili-viande (Rs220) et de poulet (Rs240), sont croustillants et moelleux. Mais la seule chose au menu pour laquelle nous reviendrons sans cesse est la soupe miso à la truffe (240 Rs) - le confort profondément umami est l'équivalent d'un câlin d'ours.

En essayant de se répandre dans la cuisine chinoise, japonaise, thaïlandaise, birmane, coréenne, malaisienne et vietnamienne, la carte laisse passer de nombreux plats entre les mailles du filet. Le Cream Cheese Sushi Roll (Rs295) et le Californian Roll (Rs325) ne font aucune impression. Une sauce savoureuse ne peut pas cacher le basa sans caractère dans le Java Grilled Fish (Rs375). Et un riz en pot coréen (Rs295) est rendu non comestible par une pâte de piment piquante qui n'a pas été bien cuite. Il y a aussi un manque d'imagination dans les desserts alors que le reste du monde est passé aux gâteaux de pluie japonais et aux gâteaux au fromage pandan malais, nous sommes toujours soumis à des nouilles au miel avec de la crème glacée (195 Rs) et des cigares au chocolat (225 Rs).

Mais petites chicanes mises à part, Asia Kitchen & Bar est un digne successeur de la Chine continentale, qui conserve le confort de la nourriture de cette dernière avec, heureusement, aucun des prix gonflés.

Un repas pour deux, avec deux cocktails, deux entrées, deux petites assiettes, deux plats et un dessert nous a coûté 3 250 Rs

Asia Kitchen & Bar, Sakinaka Junction, Andheri Kurla Road, Sakinaka, Mumbai (33956002). Ouvert de 12h30 à 15h30 et de 19h à 23h.


Tout est faste pour le nouveau restaurant de Mumbai, Izaya

Chez Izaya, la cuisine est à l'honneur. Peut-être inspiré par son emplacement théâtral (c'est dans les locaux de la NCPA), les tables semblent être disposées de manière à attirer l'attention sur la cuisine ouverte brillamment éclairée au fond de la pièce. Un mur bleu électrique et une table de comptoir de cuisine avec des chaises rose bébé rayonnent de couleur et de chaleur. L'attraction vedette est le grill robata à trois niveaux. Lorsque les cuisiniers ramassent les braises, les braises volantes ajoutent une touche dramatique.

Le reste de la pièce est habillé de bois sombre et d'un gris terne morbide. Murs gris, sol gris et tapisserie d'ameublement en feutre gris. La nuit, ce n'est pas un cadre très heureux.

La gloire du matin aux haricots jaunes sautés est croquante et épicée, avec un piquant qui lui donne une fraîcheur attrayante. (Aalok Soni/HT Photo)

Izaya, (qui, en japonais, signifie celui qui veille sur la foule) est cependant un changement bienvenu par rapport à Amadeus, le restaurant européen que seuls les convives qui pensent encore que Continental est une vraie cuisine trouvent passionnants. Le menu d'Izaya composé de thaï et de malais, complété par des grillades japonaises, correspond davantage à l'esprit culinaire de la ville. La cuisine panasiatique a bien marché ces dernières années et il y a une recrudescence perceptible dans les restaurants thaïlandais.

Le choix du premier cours était facile. Rien ne nous interpelle autant que les côtes levées de porc grillées avec du café thaï et du lait Carnation badigeonné d'une sauce barbecue asiatique. C'est un peu décevant. Au prix de Rs 1400, je m'attendais à plus de quatre côtes, et ce qui leur manquait en taille, ils ne le compensaient pas en saveur. La viande est très tendre mais c'est une saveur aigre-douce générique de sauce barbecue et de cumin qui domine. C'est plus proche d'un mélange d'épices cajun que de tout ce qui est asiatique.

Enfermées dans une peau fine comme de la mousse, les boulettes de crevettes sa khoo et ciboulette cuites à la vapeur, garnies d'une sauce aux haricots piquants légèrement épicée et d'ail finement tranché, sont légères et aérées comme promis. (Aalok Soni/HT Photo)

Avec la cuisine thaïlandaise, il n'y a pas de faux pas. Enfermées dans une peau fine comme de la mousse, les boulettes de crevettes sa khoo et ciboulette cuites à la vapeur, garnies d'une sauce aux haricots piquants légèrement épicée et d'ail finement tranché, sont légères et aérées comme promis. La gloire du matin aux haricots jaunes sautés est croquante et épicée, avec un piquant qui lui donne une fraîcheur attrayante. Tout aussi robustes et aromatiques sont les lamelles d'agneau parfaitement cuites au kaffir et à la citronnelle. Le curry vert d'Izaya est vraiment exceptionnel. C'est une bombe umami intense mais délicate et les épices sont si bien intégrées qu'elles rappellent un fromage bleu fin ou un Bordeaux rouge parfaitement équilibré.

Bien que nous apprécions la nourriture, nous ne profitons pas de notre table à côté de la cuisine ouverte : les fumées du grill nous rendent les yeux intelligents.

La panacotta tim krob rose pastel qui repose sur une base de crème glacée à la noix de coco tendre d'un blanc immaculé à l'intérieur d'une coquille de pâtisserie vert vif semble avoir été cueillie de Monginis. C'est doux et pas grand chose d'autre. (Aalok Soni/HT Photo)

La panacotta tim krob rose pastel qui repose sur une base de crème glacée à la noix de coco tendre d'un blanc immaculé à l'intérieur d'une coquille de pâtisserie vert vif semble avoir été cueillie de Monginis. C'est doux et pas grand chose d'autre.

Incapable de prendre les fumées, nous nous dirigeons vers une table à l'extérieur et demandons notre facture. À ce stade, nous sentons les boti kebabs.

La qualité de la cuisine thaïlandaise ne fait aucun doute, mais le prix d'Izaya est discutable. La plupart des restaurants essaient de maintenir les prix à environ 2 000 roupies par tête, le prix d'Izaya à presque le double, ce qui n'en fait pas une proposition de valeur.


Grands restaurants de sushis à Bombay

1) Umame

Ce restaurant gastronomique sert de grands plats gastronomiques de toute l'Asie par Farrokh Khambata. L'ambiance du lieu est assez classe. La nourriture est préparée avec des ingrédients riches et fins et la présentation est digne d'Instagram. De la garniture au service, tout dans cet endroit amène les gens à retracer leurs pas jusqu'au restaurant. Les sushis ici viennent avec une variété d'options végétariennes et non végétariennes. Un peu lourd sur la poche, cet endroit est une visite incontournable pour les amateurs de sushis en ville.

2) Foo

Ce restaurant a été récemment lancé à Mumbai. L'endroit propose une variété de plats extrêmement populaires. De leur riz bleu signature à leurs sushis au charbon de bois, celui-ci va certainement vous emmener en balade. L'ambiance de ce restaurant est chic et simple. Il vous emmène au Japon à sa manière. Ce restaurant panasiatique propose une variété d'options végétariennes et non végétariennes.

3) Wasabi de Morimoto

Ce restaurant gastronomique est situé dans l'hôtel Taj à Colaba. Cet endroit est une autre excellente option pour les amateurs de sushis. Ils servent l'une des meilleures variétés de sushis de la ville avec leur parfait équilibre de saveurs. Ils ont une variété de plats à essayer absolument. Parmi les quelques spécialités, citons les épinards au sésame, le gomo dofu, les sushis à l'abricot, la soupe miso, le curry aux champignons, le tofu agadeshi et les nouilles au thé vert.


Voir la vidéo: Lalimentation de rue. Plats exotiques. Mumbai. Inde (Novembre 2022).